A TITRE EXCEPTIONNEL, l'accueil physique sera fermé du Lundi 12 Avril au Vendredi 23 Avril inclus.  Nous vous retrouverons avec plaisir le Lundi 26 Avril 2021 dés 8H15.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

 

Jour après jour, nous construisons la solidarité

Nos prestations

Adhérez selon votre profil

Accueil > Actualités > Déconfinement : le Premier Ministre et le Ministre de la santé donnent quelques éléments

Déconfinement : le Premier Ministre et le Ministre de la santé donnent quelques éléments

20 Avril 2020

Application des gestes barrières, port de masques, réalisation de tests et isolement des personnes contaminées… sont les mesures qui doivent accompagner le déconfinement.

Avant l’annonce de la présentation dans 15 jours d’un plan précis, le Premier ministre et le ministre de la santé ont évoqué, dimanche 19 avril, lors d’une conférence de presse,  les premiers éléments relatifs au déconfinement annoncé pour le 11 mai prochain.

« La vie à partir du 11 mai ne sera pas comme avant» a déclaré Edouard Philippe, insistant sur le fait que les Français devront mettre en place de nouvelles habitudes quotidiennes.

Après avoir rappelé que l’objectif prioritaire du confinement était de ralentir l’épidémie de Covid-19 afin de ne pas submerger les services de réanimation, Edouard Philippe a rappelé que la capacité de la France en temps normal est de 5 000 lits de réanimation, occupés à hauteur de 85 %. Lorsque l’épidémie est arrivée en France, la capacité hospitalière pour les malades graves du Covid-19 n’était donc que de 500 lits seulement !

Le premier Ministre cité «l’exploit» de notre système hospitalier qui a permis de porter la capacité d’accueil en réanimation à 105 00 lits pour affronter le pic de l’épidémie qui s’est situé à 7100 malades en réanimation avant de redescendre à 5800 chiffre encore très élevé.

S’il est désormais permis de parler de déconfinement, les deux ministres, ont insisté sur les principes de la stratégie retenue : en priorité préserver la santé des Français, et ensuite relancer l’économie pour assurer la continuité de la vie de la nation.

 «Nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus» nous dit le Ministre de la santé. Si le respect du confinement a permis de ralentir la propagation du Covid-19, il continuera de circuler et de se propager après le déconfinement car un trop petit nombre de personnes serait immunisé –entre 2 et 6 millions selon différentes études-.

Avant le 14 mars, le taux de transmission du virus était de l’ordre de 3 ou 4. C’est à dire qu’une personne pouvait en contaminer 3 ou 4. Grâce au confinement, ce taux est passé à 0,6. C’est à dire que 10 personnes n’en contaminent que 6. L’objectif est qu’à la date du confinement ce taux soit toujours inférieur à 1.

En l’absence de vaccins – pas avant 2021- et de traitement efficace connu, nous n’avons qu’un seul instrument : la prévention. C’est pourquoi, les gestes barrières devront impérativement continuer à s’exercer pour limiter la circulation du virus.

Voici les principaux points évoqués lors de cette conférence de presse :

- Le droit de visite va être rétabli dans les Ehpad. Le confinement en chambre dans les EHPAD va être assoupli afin d’atteindre «un objectif d’équilibre entre sécurité et maintien du lien social». Un droit de visite pour les familles va être autorisé. Celui-ci devra émaner de la demande d’un résident. Il sera extrêmement limité et encadré et ne permettra aucun contact physique avec la personne âgée.

- Des masques dits « grand public » pourraient devenir obligatoires dans les transports publics. Produits par l’industrie textile, ces masques lavables et réutilisables entre 5 à 30 fois, qui ne sont ni des masques FPP2, ni des masques chirurgicaux répondraient cependant à des normes destinées à éviter la projection de gouttelettes.

- Le télétravail devra continuer pour tous les salariés qui le peuvent. Quand cela n’est pas possible des règles d’organisation du travail devront être trouvées. La question du port du masque dans les entreprises devra également être posée.

- Un certain nombre de commerces pourrait rouvrir en respectant des consignes qui seront précisées, par exemple l’utilisation de gel hydro-alcoolique à l’entrée ou aux caisses, l’organisation de files à l’extérieur des magasins. Les cafés et restaurants resteront fermés jusqu’à nouvel ordre.

- La réouverture des écoles sera progressive. Selon le Premier ministre, «Elles ne rouvriront pas comme avant», sans davantage de précision sur les modalités. Les enfants des familles les plus fragiles -environ 5 à 10 % des élèves- en grand danger de décrochage devraient reprendre en priorité. Des solutions devront aussi être aménagées comme par exemple une alternance de classes avec des petits effectifs une semaine sur deux…

- Les tests devraient permettre de casser les chaînes de transmission du virus en diagnostiquant les malades. Aujourd’hui 25 000 tests par jour sont réalisés. Ce nombre sera porté à 500 000 par semaine au moment du déconfinement.

- L’isolement devra impérativement être mis en place dès qu’une personne aura été diagnostiquée positive. Ce strict confinement pourra se faire au domicile de la personne si elle le souhaite. Mais ce choix entraînera obligatoirement un confinement des autres membres de la famille. Aussi des solutions de chambres d’hôtels avec suivi médical seront proposées aux malades en quarantaine.

- Le « tracing » sera immédiatement mis en place avec des équipes dédiées dès qu’une personne aura été testée positive afin de savoir avec qui elle a été en contact. l‘utilisation d’application numérique pourrait être envisagée pour ce repérage, mais uniquement sur la base du volontariat et avec des données sécurisées. Cette question sera abordée les 28 et 29 avril prochain à l’assemblée nationale et au Sénat.

Rechercher sur le site :

Centre sécurité sociale 602

Contactez nous :

Par courrier : MCVPAP - 93545 Bagnolet CEDEX Par visite : 52, rue de Sévigné - Paris 3e
(de 8h15 à 16h00)
Par téléphone : 01 42 76 12 48 (de 8h30 à 16h30) Par email : contactsinternautes@mc602.com

Recevez la newsletter

Mutuelle des activités sociales

Paroles d'adhérents

Nos prestations