Suivez tous vos remboursements en ligne !!

Il suffit de vous inscrire à votre espace personnel pour y accéder dés maintenant !

Profitez au travers de cet espace dédié de nombreux services spécialement créés pour plus de confort !

Jour après jour, nous construisons la solidarité

Nos prestations

Adhérez selon votre profil

Accueil > Actualités > Médicaments à l’unité

Médicaments à l’unité

18 Août 2014

Quatre régions lancent un appel pour recruter des pharmaciens volontaires pour tester la délivrance des médicaments à l’unité.

Délivrer les médicaments à l’unité afin de lutter contre le gaspillage et les mauvais usages. C’est une piste d’action que souhaite explorer la ministre de la santé, Marisol Touraine, en agissant cependant avec prudence devant la réticence d’une partie des pharmaciens. C’est pourquoi une expérience sur les antibiotiques va être testée en Ile de France, PACA, Limousin et Loraine.
Ces quatre régions ont pour mission de recruter 100 pharmaciens volontaires d’ici mi-septembre. Les quatre agences régionales de santé concernées ont lancé un appel à candidatures qui semble ne pas avec eu beaucoup d’écho jusqu’à ce jour.
Cette pratique existe déjà en France pour des produits comme les médicaments antidouleur à base de morphine ou ceux traitant l’hyperactivité. Mais son extension suscite une opposition d’un certain nombre de pharmaciens qui considèrent qu’elle revient à transformer les pharmaciens en « découpeurs de blisters » et « revient à nier le rôle essentiel du pharmacien qui devrait plutôt avoir le droit de rectifier ou ajuster la prescription du médecin » selon le président de l’Union régional des professions de santé-pharmaciens d’Ile de France. Les réticences semblent également liées à la question économique que soulève cette mesure. La rémunération des pharmaciens dépend largement du nombre de boites de médicaments vendues. Il est prévu que chaque pharmacien volontaire reçoive un forfait de 500 € auquel s’ajoutera un complément pouvant aller jusqu’a 1 000 € en fonction du nombre de médicaments délivrés.
Cette expérimentation mérite d’être tentée si elle peut réduire gaspillage et mauvais usage. Elle peut également permettre aux pharmaciens de faire encore mieux leur travail d’information et de pédagogie sur l’usage des médicaments.

Rechercher sur le site :

Centre sécurité sociale 602

Contactez nous :

Par courrier : MCVAP - 93545 Bagnolet CEDEX Par visite : 52, rue de Sévigné - Paris 3e
(de 8h45 à 16h30)
Par téléphone : 01 42 76 12 48 (de 8h30 à 16h30) Par email : contactsinternautes@mc602.com

Recevez la newsletter

Mutuelle des activités sociales

Paroles d'adhérents