Suivez tous vos remboursements en ligne !!

Il suffit de vous inscrire à votre espace personnel pour y accéder dés maintenant !

Profitez au travers de cet espace dédié de nombreux services spécialement créés pour plus de confort !

Jour après jour, nous construisons la solidarité

Nos prestations

Adhérez selon votre profil

Accueil > Actualités > Un plan cancer pour lutter contre les inégalités

Un plan cancer pour lutter contre les inégalités

19 Septembre 2013

Un plan cancer pour lutter contre les inégalités. Les recommandations du troisième plan cancer, présentées dans un rapport du Pr Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie de l’université Pierre et Marie Curie, privilégient la réduction des inégalités pour les patients, la prévention et le dépistage organisé.

Dans un rapport destiné au ministère des affaires sociales et de la santé et au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, le professeur Vernant esquisse un plan cancer ciblant la suppression des dépassements d’honoraires et des restes à charge pouvant être imposés aux patients atteints de cancer comme étant « sources d’inégalité à la fois en terme de liberté de choix mais aussi en terme de délais de prise en charge ». Si les patients pris en charge par les centres de lutte contre le cancer (CLCC) ne sont pas soumis à des dépassements d’honoraires : les médecins qui y travaillent ne pouvant pas y exercer une activité privée, il en est autrement dans les établissements publics et le secteur libéral où elle est autorisée.

Le rapport préconise également d’investir dans le dépistage et la prévention avec la suppression du reste à charge pour des examens complémentaires réalisés dans le cadre d’un dépistage organisé (cancer du sein, cancer colorectal). Il propose également la prise en charge à 100 % des vaccins destinés à éviter certains cancers (hépatite B, papillomavirus). Il y est également question de l’amélioration du parc d’IRM pour réduire le retard de la France (moins de 600 appareils installés pour des besoins estimés à près de 1000).

Enfin, le rapport Vernant souhaite privilégier le dépistage organisé, basé sur un rythme régulier pour des populations et des tranches d’âge définies plutôt que le dépistage individuel laissé à la discrétion du médecin traitant pour un patient donné. Concrètement, prenons l’exemple du cancer de la prostate, le rapport propose de « supprimer le remboursement du dosage de PSA réalisé sans symptôme chez les hommes sans risque élevé » ou encore la mise en place d’un dépistage organisé pour le cancer du col de l’utérus et la mise à l’étude de l’intérêt de prolonger au-delà de 75 ans le dépistage du cancer colorectal pour tenir compte de l’allongement de l’espérance de vie.

Les deux ministres à qui était présenté ce rapport, Marisol TOURAINE et Geneviève FIORASO ont souligné « l’important travail réalisé et les pistes de réflexions mises en avant » sans toutefois se prononcer plus avant sur ce plan cancer 3.

Rechercher sur le site :

Centre sécurité sociale 602

Contactez nous :

Par courrier : MCVAP - 93545 Bagnolet CEDEX Par visite : 52, rue de Sévigné - Paris 3e
(de 8h45 à 16h30)
Par téléphone : 01 42 76 12 48 (de 8h30 à 16h30) Par email : contactsinternautes@mc602.com

Recevez la newsletter

Mutuelle des activités sociales

Paroles d'adhérents