Suivez tous vos remboursements en ligne !!

Il suffit de vous inscrire à votre espace personnel pour y accéder dés maintenant !

Profitez au travers de cet espace dédié de nombreux services spécialement créés pour plus de confort !

Jour après jour, nous construisons la solidarité

Nos prestations

Adhérez selon votre profil

Accueil > Actualités > Du sport sur ordonnance

Du sport sur ordonnance

19 Février 2016

Les médecins traitants pourront désormais prescrire des activités physiques adaptées aux patients atteints d’affections de longue durée (ALD).

Cette mesure dite « Sport sur ordonnance » qui fait partie du projet de loi relatif à la modernisation du système de santé a été voté le 27 novembre dernier. En France, plus de 9 millions de personnes souffrent d’ALD : diabète, accident vasculaire cérébral, maladie coronaire, cancer… Le principe : le patient se verra remettre une ordonnance qui lui permettra de rejoindre une structure labellisée où des professionnels spécialement formés l’aideront à pratiquer des exercices adaptés à sa pathologie.

Des expériences de ce type ont déjà été menées par des professionnels de santé. Elles ont démontré l’intérêt à la fois préventif et curatif de l’activité physique. Ainsi, elle préviendrait 25 à 30 % des cancers du sein, du côlon et de l’endomètre, et réduirait le risque de récidive de ces cancers de 40 % lorsque le patient commence une activité physique après le diagnostic. Dans le cadre du traitement du cancer du sein, les activités physiques adaptées contrebalancent la toxicité du traitement et la fatigue, permettent d’améliorer la résistance à la maladie et d’accroître de plus de 50 % l’espérance de survie.

Mais pas remboursé par la sécurité sociale

C’est certes un premier pas vers un changement de pratiques. Cette mesure devait inciter les médecins et les patients à sortir de la théorie de la seule efficacité des médicaments dans le traitement des maladies graves. Mais on peut toutefois s’interroger sur sa portée réelle puisque pour l’instant, bien que le sport ait été prescrit sur l'ordonnance, le patient ne peut pas se faire rembourser par la Sécurité sociale… 

Si comme le notait dès 2011 la Haute Autorité de santé (HAS) « sortir d’une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament et de l’influence symbolique qu’il exerce constitue un enjeu de santé publique. » Alors pourquoi ne pas porter la mesure dans sa totalité en permettant à tous d’en bénéficier par une prise en charge de la sécurité sociale ? Une fois de plus, on se trouve devant une sélection par l’argent. On peut facilement imaginer qu’il ne sera pas facile pour les plus modestes de financer des séances de gym, même sur prescription médicale !

Rechercher sur le site :

Centre sécurité sociale 602

Contactez nous :

Par courrier : MCVAP - 93545 Bagnolet CEDEX Par visite : 52, rue de Sévigné - Paris 3e
(de 8h45 à 16h30)
Par téléphone : 01 42 76 12 48 (de 8h30 à 16h30) Par email : contactsinternautes@mc602.com

Recevez la newsletter

Mutuelle des activités sociales

Paroles d'adhérents